Détail ::::::
Activité : Atelier
Titre : 247 - Les violences envers les femmes entre professionnalisation et objectivation
Responsable(s) : Christelle Hamel et Mathieu Trachman
Résumé : Constituée en cause par les mouvements féministes, les violences envers les femmes sont depuis devenues un registre de l’action publique et un objet d’étude à part entière : du côté du travail social, des institutions prenant en charge des femmes victimes et des hommes auteurs se sont développées ; des chiffres ont été produits par de grandes enquêtes nationales ; et de nombreuses études qualitatives et quantitatives, en sociologie, santé publique, ou encore en criminologie ont produit des données sur les différentes formes de violence, leurs causes et leurs facteurs de risque. Les retours sur les effets de ce processus d’institutionnalisation au sein du féminisme ne sont pas nouveaux. Parallèlement à la constitution de la cause des violences envers les femmes, des critiques ont vu le jour, concernant la pénalisation de ces violences, l’articulation des rapports sociaux de sexe et de race, les usages politiques qui peuvent en être fait. Le premier objectif de cet atelier est de reprendre ces questions, en s’attachant particulièrement à la dimension pratique des luttes contre ces violences : quelles organisations sont impliquées, quels outils sont mobilisés, pourquoi sont-ils variables selon les pays ? L’analyse de ce processus de professionnalisation n’empêche pas cependant de continuer le travail d’objectivation : il s’agit alors de s’interroger sur les enjeux actuels de la production de chiffres concernant ces violences. Comment et pourquoi mener aujourd’hui une enquête quantitative sur les violences envers les femmes ? Quels indicateurs faut-il construire, quelles populations faut-il viser ? A partir de l’enquête Virage (Violences et rapports de genre) actuellement menée à l’Ined, qui prend la suite de l’Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff), nous nous interrogerons en particulier sur les besoins actuels de connaissance en ce qui concerne les populations minoritaires et le travail d’objectivation qu’ils impliquent.

Séance : Les violences envers les femmes entre professionnalisation et objectivation
Animatrice :  
Auteure : Pauline Delage (UNIL)
1 - Maintenir l’asymétrie de genre. Le traitement féministe de la violence conjugale en France et aux Etats-Unis
-
Auteure : Jean Bérard (Université de Montréal)
2 - Les violences sexuelles entre rapport de domination et pathologie psychologique. Perspectives féministes et criminologiques
-
Auteure : Christelle Hamel (Institut national d'études démographiques)
3 - De l'enquête nationale sur les violences faites aux femmes (ENVEFF) à l'enquête Violences et rapports de genre (VIRAGE): les évolutions de la mesure des violences en France
-
Auteure : Mathieu Trachman (Institut national d'études démographiques)
4 - Devenir un homme auteur de violences conjugales
-