Détail ::::::
Activité : Colloque
Titre : 361 - Usages et actualité des théories féministes matérialistes francophones : réflexions anti-racistes, lesbiennes, décoloniales et post-coloniales
Responsable(s) : Dominique Bourque, Ochy Curiel, Lucia Direnberger et Jules Falquet
Résumé : Cet atelier, transdisciplinaire et transnational, propose de penser l’actualité et les usages des théorisations « féministes matérialistes francophones » nées à la fin des années 70, et plus précisément celles qui se sont appuyées sur le concept d’appropriation des femmes (ou sexage), formalisé par Colette Guillaumin . Parmi elles — sans exclusive — nous souhaitons rendre un « tribut » particulier à Nicole-Claude Mathieu, qui nous a quittées le 9 mars 2014. À la même période, des féministes attentives aux questions de « race » et de classe, au Brésil (Lélia Gonzalez ou Heleieth Saffioti), en France (Awa Thiam, Danièle Kergoat), ou aux États-Unis (Combahee River Collective, bell hooks, Angela Davis, Patricia Hill Collins, Gloria Anzaldúa ou Cherríe Moraga), soulignaient la nécessité vitale de prendre en compte théoriquement et politiquement, l’imbrication des rapports sociaux. Or, si les matérialistes francophones n’ont pas nécessairement pensé cette imbrication, les apports de Guillaumin sur les rapports sociaux de race, de Mathieu sur l’ethnocentrisme, ceux de Tabet sur le racisme chez les enfants, de Juteau sur l’ethnicité ou encore l’attention soutenue de Pheterson aux questions de classe et de « race », permettent de lire et de faire travailler le féminisme matérialiste dans une perspective anti-raciste, d’imbrication des rapports sociaux, voire dans des directions dé-coloniales ou post-coloniales — toutes ces évolutions étant plus nécessaires que jamais pour penser des alternatives à ce monde néolibéral, raciste et hétéropatriarcal. Cet atelier vise à faire connaître et à débattre les utilisations et prolongements du féminisme matérialiste francophone (qu’il s’agisse d’une auteure en particulier, de théoriciennes proches dans d’autres régions du monde, ou de la réflexion en termes de rapports sociaux imbriqués), en se penchant sur ses limites, ses réappropriations et ses développements actuels.

Séance : Usages et actualité des théories féministes matérialistes francophones : réflexions anti-racistes, lesbiennes, décoloniales et post-coloniales - Séance 1 - Débats théoriques sur les classes de sexe et de « race » : l’analogie et l’imbrication des rapports sociaux
Animatrice : Danielle Juteau 
Auteure : Miriam Grossi (UFSC- Federal University of Santa Catarina)
1 - Circulation de théories féministes entre la France et le Brésil - des années 1970 à l’actualité
-
Auteure : Diane Lamoureux (Université Laval)
2 - Colette Guillaumin et l’analogie entre sexisme et racisme »
-
Auteure : Natacha Chetcuti-Osorovitz (GTM/CRESPPA)
3 - La notion de personne sexuée et l’inclusion des femmes dans la catégorie « humain » dans l'œuvre de Nicole-Claude Mathieu
-
Auteure : Dominique Bourque (Universitué d'Ottawa)
4 - La notion de ‘marque’ chez Mathieu, Guillaumin et Wittig
-
Séance : Usages et actualité des théories féministes matérialistes francophones : réflexions anti-racistes, lesbiennes, décoloniales et post-coloniales - Séance 2 - (Anti)-racisme, lesbianisme, perspectives décoloniales
Animatrice :  
Auteure : Jules Falquet (CEDREF-LCSP Université Paris Diderot)
1 - Théorisation et mouvements lesbiens féministes matérialistes et imbricationnistes, de Wittig aux perspectives décoloniales
-
Auteure : Laura Peyratout (GLFM)
2 - L’écriture de Monique Wittig : D’un matérialisme à l’autre
-
Auteure : Malika Amaouche (Groupe de recherche sur les vulnérabilités sociales)
3 - Les gouines of color sont-elles des indigènes comme les autres ?
-
Auteure : Leïla Ouitis (Ecole de la 2nd Chance)
4 - Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était
-
Séance : Usages et actualité des théories féministes matérialistes francophones : réflexions anti-racistes, lesbiennes, décoloniales et post-coloniales - Séance 3 - Penser des cas concrets
Animatrice : Bronwyn Winter 
Auteure : Rose-Myrlie Joseph (Université Paris 7 et Université de Lausanne)
1 - Madeleine Sylvain Bouchereau et l’articulation des rapports sociaux
-
Auteure : Hanitra Andriamandroso (Laboratoire LCSP)
2 - Pour une lecture féministe matérialiste des discours masculinistes sur la violence (masculine contre les femmes) et sur l’égalité (entre les femmes et les hommes)
-
Auteure : Elsa Galerand (UQAM)
3 - Sexage en recomposition - Le cas des travailleuses domestiques philippines soumises au Programme des Aides Familiaux Résidents
-
Auteure : Maud Arnal (EHESS, CERMES3, IRIS)
Le-s co-auteure-s : Elsa Boulet (Université Lyon 2 et Ecole des hautes études en sciences sociales)
4 - Reproduction : penser la grossesse et l'accouchement à partir des théories féministes matérialistes
-
Auteure : Lucia Direnberger (Université Paris Diderot)
5 - Pour une analyse féministe matérialiste du néo/orientalisme : le cas du Tadjikistan
-
Séance : Usages et actualité des théories féministes matérialistes francophones : réflexions anti-racistes, lesbiennes, décoloniales et post-coloniales - Séance 4 - Approches à partir de cadres nationaux
Animatrice : Jules Falquet 
Auteure : Estelle Miramond (Paris 7)
1 - Les études critiques de la traite : un prolongement décolonial du féminisme matérialiste ?
-
Auteure : Amel Mahfoudh (Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO) du Valais)
Le-s co-auteure-s : Saida Dorra Mahfoudh-Draoui (Université des sciences humaines de Tunis)
2 - Les approches postcoloniales pour comprendre la crise du mouvement féministe tunisien post-révolution
-
Auteure : Maíra Mano (Université Fédéral de Bahia)
3 - La seconde loi d’or au Brésil : une analyse à partir du féminisme matérialiste
-
Auteure : Bronwyn Winter (University of Sydney)
4 - Etre ou ne pas être Charlie, telle est la question. Une analyse féministe-matérialiste des tueries des 7, 8 et 9 janvier à Paris
-