Détail ::::::
Animatrice : Marie-Ève Charron (UQAM)
Titre : Archi-féministes! : au croisement des savoirs et des pratiques artistiques - Séance 3 – Savoirs et féminisme en actions
Résumé : Suivi d'une période de questions de 15h à 15h20 Et d'un retour sur la séance de 15h20 à 15h30

Auteure : Arkadi Lavoie Lachapelle (Optica, Colloque Archi-Féministe!)
1 - Foyers en irruption, Femmes en feu : Je m’aime comme je jouis, mais qui jouis-je ?
Pourquoi avons-nous la nausée lorsque nous lisons le nom du restaurant Ma grosse truie chérie ? Pourquoi ça semble si rassurant pour notre beau-frère de prédire que nous serons enseignantes en arts plastiques au primaire? Pourquoi les blagues sexistes et misogynes entendues à la Ligue d’improvisation nous ont fait rire ? Savions-nous que la chasse aux sorcières était un des business très lucratif à la Renaissance ? Pour toutes ces questions, un réseau complexe d’hypothèses, de gestes et d’actions ; dans le discours senti, chante l’espiègle tambour : Un bon, cunni, jamais ne sera vaincu ! Et sa puissance des tremblements.
Auteure : Giovanna Zapperi (EHESS)
2 - « Le féminisme a été ma fête » : Carla Lonzi, la politique à l’œuvre
Le point de départ de mon intervention sera une actualisation du féminisme séparatiste de Carla Lonzi (1931-1982) critique d’art, puis féministe dans l’Italie des années 1960-70. Je voulais proposer une lecture transversale de ses textes à travers un regard rétrospectif susceptible d’en mettre en évidence les croisements entre les domaines de la politique, de la subjectivité et de la créativité. Carla Lonzi, qui abandonne la critique d’art pour le féminisme, choisit de se séparer (du monde de l’art, de la culture patriarcale) afin de se constituer en tant que sujet. Décrit en tant qu’irruption imprévue dans le continuum de l’histoire de l’oppression de la femme, le sujet féministe s’articule pour Lonzi à une dimension collective. Son intérêt constant pour l’art et la créativité s’exprimera tout au long des années 1970 par la tentative d’inventer des formes de vie et de créativité alternatives, dont on essayera de mettre à jour les résonances avec les problématiques qui traversent les luttes féministes contemporaines.