Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Intersexuation, transidentité, homoparentalité : l’éclatement des genres et le féminisme - Séance 1 - Des corps, des êtres qui transgressent les codes sexuels
Résumé : La première séance sera consacrée aux difficiles rapports des personnes intersexes avec le milieu médical et aux enjeux juridiques touchant les personnes intersexes, queers et trans. Y seront aussi abordés les défis auxquels sont confrontées les familles des enfants dont le corps, l’identité et les comportements ne se conforment pas aux normes de genre.

Auteure : Janik Bastien Charlebois (UQAM)
1 - Différends sur le sexe : lectures divergentes des corps intersexués chez les spécialistes médicaux et les chercheurs intersexes
Les sens, les qualificatifs ainsi que les possibilités attribués aux corps des personnes intersexuées sont l’objet d’un profond différend entre spécialistes médicaux et chercheurs ainsi qu’activistes intersexes et non-intersexes critiques. Là où les uns voient une pathologie, les autres voient une variation. Là où les uns postulent une vérité du sexe, les autres décrivent une expérience d’invalidation médicalement et socialement produite. Cette fracture se réfracte à travers une multitude de sites que la médecine a infiltrés de sens et que des chercheurs critiques s’appliquent à débusquer et à examiner. Une ontologie du corps comme étant «mâle», «femelle» ou en état d’exception «ambigu» et temporairement indéterminé, une essence mâle/homme et femelle/femme émanant des chromosomes ou de la production hormonale, un développement sexué marqué par la «norme» ou le «désordre», l’«échec» et le «sous-», des composantes corporelles regroupées sous la «maladie» et le «syndrome», et qualifiées jusque dans leur plus petit élément d’«hyper», de «surplus», de «trop» ou d’«insuffisant», des potentialités identitaires, romantiques et sexuelles vivables et invivables. Des chercheurs intersexes voient dans cette vaste entreprise de marquage l’affirmation d’un pouvoir médical et hétéronormatif sur le corps (Davis, 2011; Holmes, 2011) protégé par le prestige de l’institution médicale et sa prérogative à mettre en place un état d’exception (Davis et Murphy, 2013). Dans cette présentation, nous présentons une cartographie du débat et mettons en lumière les ressorts de la vision médicale, soit le récit téléologique d’une destinée hétérosexuelle des corps, préservée par une économie de la crédibilité limitant ses possibilités réflexives.
Auteure : Jean-Sébastien Sauvé (Université de Montréal)
2 - Entre reconnaissance et redéfinition : l’impact des luttes menées par les personnes intersexes et trans* sur la notion de « sexe » aux fins de l’état civil québécois
Demeurée relativement stable ces dernières années, la notion de « sexe » aux fins de l’état civil québécois semble aujourd’hui en pleine évolution. D’une attention initialement centrée sur l’apparence et la structure des organes génitaux, un changement de cap paraît s’amorcer pour que soit désormais considérée l’expression de genre – pour autant que celle-ci soit masculine ou féminine. Une telle remise en question de la notion de « sexe » aux fins de l’état civil québécois n’est pas étrangère aux luttes menées par les personnes intersexes et trans*, qui demandent à ce que leurs droits et libertés fondamentaux soient respectés. Entre reconnaissance et redéfinition, la notion de « sexe » vacille. Cette conférence s’intéressera à la reconfiguration amorcée de cette notion.
Auteure : Sophie Brière (Université Laval)
Le-s co-auteure-s : Hélène Lee-Gosselin (Université Laval); Nathalie Rinfrey (École Nationale de l'Administration Publique)
3 - « Impact de la présence des femmes sur la performance des conseils d'administration : pratiques d'organisations issues de différents secteurs de l'économie au Québec
La présentation porte sur une recherche réalisée depuis 2013 sur l’impact de la présence des femmes sur la performance de conseils d'administration d'organisations au Québec. Cette recherche vise à documenter, à travers les pratiques des conseils d’administration et le discours de certains de leurs membres stratégiques, certains éléments liés à l’impact de la présence des femmes sur la performance des conseils d’administration. Nous nous intéressons non seulement à la performance de l'organisation mais aussi à celle du CA et à ses pratiques. Au Québec en 2006, la Loi sur la modernisation des sociétés d’État a été adoptée; elle exigeait que certaines sociétés d'État à vocation économique atteignent la parité sur leur CA en 2011. Cette cible qui a été atteinte et il nous est apparu important d’en explorer les impacts tant pour les organisations parapubliques que pour les sociétés à capital action qui ne sont pas ainsi contraintes légalement. Des entrevues ont été réalisées avec des présidents de CA, des présidents de comité de gouvernance et des membres de CA siégeant sur vingtaine de conseils d'administration d'organisations comptant un pourcentage significatif de femmes sur le conseil. Cette présentation visera à présenter la recherche et ses résultats.