Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : S'engager sur le web : Les usages des technologies de l’information et de communication (TIC) dans le mouvement des femmes: pratiques et enjeux - Séance 3 - Violences et technologies numériques: pratiques et interventions sociales
Résumé : -

Auteure : Sylvie Jochems (LabCMO-UQAM)
Le-s co-auteure-s : Élizabeth Harper (UQÀM); Myriam Dubé (Université du Québec à Montréal)
1 - Violence médiée par les TIC chez les filles et les jeunes femmes: une étude de besoins pour les pratiques communautaires au Québec
Recherche faite avec: Dupuis, Rachel et Vallée, Carol-Anne, étudiantes à la maitrise École de travail social UQAM Bernard, Audrey agente de recherche et de formation et Guberman, Nancy à Relais-Femmes Beauchemin, Audrey, coordonnatrice Bureau de consultation jeunesse Isabelle Brise Bois directrice de Justice Alternative du Suroît Dubien, Jacynthe coordonnatrice D’Main de femmes La violence médiée par les TIC, le plus souvent appelée “cyberintimidation” ou “cyberviolence”, est de plus en plus présente dans les discours médiatiques, institutionnels et communautaires. Cela indique que différents acteurs de la société participent actuellement à la construction sociale de ce « nouveau » problème social. Or, bien que quelques chercheur.e.s travaillent déjà sur le problème social et scolaire de la « cyberintimidation», force est de constater qu'encore trop peu de connaissances scientifiques sont particulièrement axées sur les besoins (pour et exprimés par) des filles et des jeunes femmes concernées par cette forme de violence, et qui plus est, connaissances qui alimentent l'intervention sociale spécifiquement en milieux communautaires et francophones du Québec. Initié par Relais-femmes, le projet de recherche « Prévenir et contrer la violence médiée par les TIC chez les filles et les jeunes femmes » veut produire une revue des besoins des filles et des jeunes femmes confrontées à la « cyberviolence » pour ensuite effectuer un travail de concertation sur le terrain à l’aide de pratiques prometteuses. Il s’agit, entre autres, de comprendre quelle est l’expérience des filles et jeunes femmes concernées par la violence dans leurs usages des TIC: quelles sont les conséquences pour elles et leurs proches, leurs stratégies pour contrer ces violences et les obstacles qu’elles rencontrent lorsqu’elles tentent de se protéger? Quels sont leurs besoins en terme d’intervention sociale ? Quelles sont les intentions et stratégies d’« agresseur.e.s » qui font usage des TIC ? Que font les intervenant.e.s et leurs proches lorsqu’ils/elles prennent connaissance de telles situations?
Auteure : Mélissa Roussel (Université du Québec à Montréal)
2 - Nous voyez-vous? Pratiques sociales médiatisées sur le web de deux groupes de femmes haïtiens pour contrer les violences post-séisme envers les femmes
Que sait-on des problèmes sociaux qui sont apparus ou amplifiés suite au séisme de 2010 en Haïti, notamment concernant les violences faites aux femmes ? La contribution de notre recherche est de décrire les pratiques sociales médiatisées des groupes de femmes Kay Fanm et SOFA dans l'espace public qu'est le web, dans le but de contrer l'injustice sociale (Fraser, 2004) que sont les violences faites aux femmes en contexte post-séisme en Haïti, à des fins de transformations sociales. L'analyse d'une cartographie des outils web répertoriés et des textes qui y sont diffusés met en évidence que les groupes à l'étude utilisent des outils du web 1.0 et 2.0 pour rendre visible un discours (à des fins de reconnaissance) et que les ressources communicationnelles doivent être disponibles et accessibles (à des fins de redistribution) pour tous. En somme, cette communication scientifique souligne la pertinence à s'intéresser aux pratiques médiatisées sur le web pour contrer des injustices sociales si des acteurs souhaitent développer et améliorer leurs pratiques.