Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : S'engager sur le web : Les usages des technologies de l’information et de communication (TIC) dans le mouvement des femmes: pratiques et enjeux - Séance 2 - Pratiques citoyennes médiées par les TIC : analyses féministes du renouvellement de l’engagement social et de la participation politique
Résumé : -

Auteure : Catherine-Emmanuelle Delisle (femmesansenfant.com)
1 - L'importance des réseaux sociaux au coeur d'une prise de parole pour les femmes sans enfant.
Je m appelle Catherine-Emmanuelle Delisle et je suis l auteure qu b coise, la cr atrice et r dactrice du blogue Femme sans enfant . Mon blogue, en ligne sur la toile depuis novembre 2012, a t lanc dans le but de rallier et d informer les femmes sans enfants par circonstances de la vie ou par choix. Mon d sir de briser mon isolement et d changer avec des femmes n ayant pas d enfant m a pouss e prendre parole par l entremise d internet. D j , plusieurs femmes qu b coises connues ou non du grand public ont accept de se confier moi sur ce sujet d licat lors d entrevues. Depuis janvier 2014, on discute davantage des vies des femmes sans enfant et mes apparitions m diatiques se multiplient surtout au Qu bec et au Canada. Mon blogue est d ailleurs en nomination pour les Canadian Blog Awards . Toutefois, faire appara tre les femmes sans enfant au c ur de la soci t actuelle demeure encore un d fi quotidien dans un monde o la femme-m re est glorifi e. Si pour certaines, les m dias sociaux peuvent s av rer source de souffrances, ils jouent un r le crucial et d terminant dans mon action pour faire voluer les mentalit s de la soci t , un clic la fois. J aimerais laborer lors de ma pr sentation sur les raisons de la cr ation de mon blogue comme outil d actualisation pour moi et pour les femmes francophones sans enfant travers le monde. Dans un deuxi me temps, je souhaiterais aborder le r le d terminant des m dias sociaux comme outil puissant de changement social et de prise de parole, accessible et rassembleur. Catherine-Emmanuelle Delisle http //femmesansenfant.com 1420 Garneau St-Bruno-de-Montarville J3V
Auteure : Véronica Gomes (UQAM)
2 - Exploration des expressions actuelles du féminisme québécois dans ses modes de diffusion, ses pratiques et ses nouvelles représentations. Le cas du blogue Je suisféministe.com
Ma communication se voudra une présentation de certaines dimensions de mon mémoire de maîtrise en sociologie, avec concentration féministe qui a pour sujet les jeunes femmes qui utilisent aujourd’hui les blogues en tant que nouveaux moyens de diffusion du féminisme. Je m’intéresse plus particulièrement aux représentations et au sens que donnent les jeunes femmes à leur participation au blogue Je suis féministe.com. L’invisibilisation actuelle des féminismes par les médias de masse me pousse à tenter de démontrer que les féminismes actuels (qu’on peut même associer à la troisième vague) sont bels et bien actifs au Québec. À l’ère numérique, il convient de s’attarder aux pratiques féministes des temps présents dont font partie les blogues. Les blogues pourraient devenir incontournables pour la compréhension des féminismes du temps présent et représenter des voies importantes de communication et de débats du mouvement des femmes. Je suis féministe est un blogue qui émerge du désir de briser l’isolement des jeunes féministes francophones et de leur donner une plate-forme où elles peuvent s’exprimer de manière libre. À l’aide d’une méthodologie qualitative non participative (entrevues semi-directives, focus groupes, analyse qualitative thématique), je rencontrerai les principales actrices du blogue, ainsi que d’autres plus occasionnelles, afin de répondre aux questions suivantes: Qui sont-elles ? Pourquoi bloguent-elles ? À qui s’adressent-elles ? Pour dire quoi? Si possible, une analyse du profil des blogueuses ainsi que du contenu des billets sera produite. Ce sont les résultats de cette analyse (encore en cours) que je me propose de présenter dans cette communication.
Auteure : Geneviève Szczepanik (Chercheure indépendante)
3 - Discours féministes, individualisme et « idéologie » du choix : une analyse de discours sur des blogues féministes
La communication se propose d’analyser des discours féministes mobilisant les questions du choix et de la liberté de choisir des femmes. Plusieurs auteures (McRobbie, 2008; Baker, 2008) ont noté l’omniprésence de la notion de choix dans les discours sociaux contemporains, situés au croisement du féminisme et de l’idéologie néolibérale, un phénomène qu’elles ont nommé l’« idéologie », la « politique » ou la « rhétorique » du choix. Cette « idéologie » du choix agit en quelque sorte comme une boîte noire qui rend invisibles les différentes contraintes qui balisent la vie des femmes, présentant au contraire les femmes comme des individues libres qui ont la capacité de faire des choix et qui en sont responsables. Plusieurs auteures féministes (Whelehan, 2001; Hausman, 2008) notent en ce sens que les discours sur le choix et la liberté de choisir des femmes font implicitement référence à certaines catégories de femmes uniquement : celles qui ont socialement, économiquement et politiquement le plus de possibilités de choisir, soit les femmes blanches, jeunes, éduquées, de classes socioéconomiques privilégiées. Cette communication s’appuie sur ma recherche doctorale qui s'est intéressée à la mobilisation de la notion de choix sur des blogues féministes. La recherche est basée une analyse qualitative et inductive d’un échantillon de 33 blogues féministes. Elle fait ressortir la prégnance de cette « idéologie » du choix et examine quelques-unes de ses implications pour la reproduction des rapports de sexe, de race et de classe, ainsi que pour les luttes féministes.