Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Perspectives féministes sur le VIH/sida - Séance 2 - Regards critiques sur le genre
Résumé : -

Auteure : Charlotte Pezeril (Université Saint-Louis)
1 - Approches féministes des innovations médicales dans le champ du VIH/sida : une histoire à quatre temps
L’enjeu de cette communication est de saisir comment les innovations médicales impactent non seulement le vécu, les représentations et les pratiques des personnes vivant avec le VIH, mais aussi leur entourage et les différents professionnels intervenants. Il s’agit d’évaluer la manière dont, dans un premier temps, le dépistage du VIH, puis surtout, dans un second temps, la découverte de la charge virale et des techniques permettant de la mesurer, vont façonner l’imaginaire du VIH, voire même sa matérialité. En effet, depuis l'apparition des traitements anti-rétroviraux, le diagnostic a souvent lieu quand le patient est en phase asymptomatique: le regard médical (intermédié par les innovations techniques) fait donc apparaître l'infection, la matérialise, et modifie radicalement le rapport du patient à son propre corps. Plus récemment la mesure de la charge virale, et la reconnaissance officielle (en juin 2011 par l'OMS et l'Onusida) de ses liens avec l'infectiosité du patient transforment radicalement le virus et les corps dans lesquels il se répand. Dans un contexte où des patients se (re)présentent comme des « experts profanes » et où les médecins ne s'accordent pas sur le taux d'indétectabilité de la charge virale, ces questions deviennent primordiales à un niveau individuel, pour la mise (ou non) sous traitement et les conseils préventifs qui peuvent être donnés au patient, et à un niveau collectif, pour la mise en place d'un nouveau paradigme préventif (où le traitement est aussi une prévention) et pour contrer la dynamique de pénalisation de la transmission (ou de l'exposition au risque de transmission) du VIH dans les pays occidentaux. La communication veut confronter les lectures féministes ayant abordé l’impact et le sens des nouvelles technologies (Treichler, 1987 ; Haraway, 1989 ; Barad, 1998, Rosengarten, 2009) à des données issues d’entretiens effectués depuis 2009 en Belgique avec des personnes séropositives, des médecins en Centres de référence sida et des professionnels de la prévention.
Auteure : Gabriel Girard (Université de Montréal)
3 - Le genre de la responsabilité. Réflexions à partir d’une enquête sur la prévention du VIH chez les hommes gais
La prévention du VIH/sida en direction des communautés gaies met en jeu des conceptions – implicites et explicites – de la responsabilité et de ce que serait une « bonne » sexualité. Ce travail moral est au cœur des controverses publiques sur les normes sanitaires, et en particulier dans les débats communautaires autour du barebacking. Mais la définition morale des situations à risque imprègne également les discours ordinaires de la prévention du VIH. Dans l’expérience des homosexuels confrontés, l’appréciation du danger met en jeu des conceptions variées de ce qu’il convient de faire pour éviter ou réduire les risques. L’étude des adaptations préventives chez les gais face au VIH a fait l’objet d’une vaste littérature scientifique. Cependant, peu d’analyses ont envisagés la perception du risque au prisme du genre. Cette intervention s’appuie sur des entretiens qualitatifs menés en France auprès d’hommes gais séronégatifs et séropositifs. On s’intéressera ici à la manière dont ces hommes envisagent la responsabilité individuelle et/ou collective face au risque VIH. Je propose donc d’analyser les instances morales auxquels ils se réfèrent dans leur récit rétrospectif de leurs pratiques de prévention, mais également d’identifier les déterminants genrés de ces discours sur le risque VIH. Suivant les analyses de la sociologue australienne Raewyn Connell, il s’agit d’inscrire les points de vue des gais sur la responsabilité préventive dans des configurations de masculinité socialement construites et hiérarchisées. L’analyse du risque au prisme du genre permet ainsi de renouveler les perspectives sur la prévention du VIH.