Détail ::::::
Animatrice : isabelle boisclair (Université de Sherbrooke)
Titre : Nouvelles perspectives en études féministes : littérature, cinéma, théâtre - Séance 1 - Nouveaux territoires et nouveaux concepts en littérature -
Résumé : -

Auteure : Julie St-Laurent (Université de Toronto)
1 - De l’agentivité féministe dans la poésie contemporaine ? Traversée de l’œuvre poétique récente de Nicole Brossard
La poésie contemporaine met en question l’unité du sujet parlant, tout comme le féminisme postmoderne représente des sujets qui ne se conçoivent plus qu’à partir de « contingent foundations » (Judith Butler). Cette instabilité souligne le caractère malléable de l’identité qui se reconfigure à travers l’écriture poétique des femmes : le sujet lyrique, partagé entre la fiction et la réalité du soi, accède à un espace de dessaisissement subjectif. Cet espace est celui où exercer une agentivité qui transforme les signifiants traditionnels du genre féminin au profit d’une universalisation de l’expérience des femmes, où l’altérité prend désormais une place majeure. Cette réflexion sera appuyée sur une traversée de l’œuvre poétique récente de Nicole Brossard. Le travail de cette auteure témoigne d’une remarquable évolution du modernisme au postmodernisme en poésie, de la même façon que l’expression féministe s’est transformée au sein de son écriture au fil du temps.
Auteure : Agnieszka Loska (Université de Silésie)
2 - Anne Duguël, vers le fantastique féministe
Aux XXe et XXIe siècles, le féminisme conquiert des territoires jusqu’à présent lui inconnus, à savoir il envahit le fantastique jugé auparavant un genre purement masculin. Anne Duguël, écrivaine belge, très appréciée et reconnue – récompensée par plusieurs prix dans le domaine du fantastique peut être considérée comme une représentante importante du fantastique féministe. Duguël introduit dans l’univers fantastique des aspects nouveaux : la féminité, le féminisme, le « gender ». Chez elle règnent la femme et sa vie psychique, ainsi que la problématique liée à la physiologie et à la biologie féminines, aux questions de l’indépendance et de la liberté des femmes dans la société et dans le couple. L’analyse de ses romans (Entre chien et louve, Le corridor) et ses récits (notamment Cadavre exquis, La Belle et la Bête, Âge de cendre) dévoile l’originalité du fantastique féministe.
Auteure : Stéphanie Leclerc-Audet (Université de Montréal)
3 - Autres lieux, autre féminisme ? Mutations et évolutions du concept dans les œuvres des romancières de l’Afrique subsaharienne francophone
La francophonie littéraire conjugue foisonnement, diversité et renouveau, notamment sous la bannière de l’Afrique subsaharienne. Dans cette communication, je souhaite présenter différentes formes et évolutions du concept du féminisme, en passant par l’optique de la littérature africaine : compte tenu de son caractère occidental, peut-on envisager un féminisme semblable dans les œuvres des romancières ? Comment ce qu’elles considèrent souvent comme une lutte « de femmes blanches » peut-il s’incarner au sein de leurs œuvres ? Pour les besoins de ma démonstration, je retracerai les différentes transformations et mutations qui ont fait passer le « Feminism » au « Womanism », puis enfin au « S.T.I.W.A.nism », sous la plume de diverses critiques qui ont retracé ce concept dans les œuvres de l’Afrique noire francophone. J’entends ainsi démontrer que les voix africaines conjuguent littérature avec subversion dans le but d’opérer une valorisation du féminin.