Détail ::::::
Animatrice : Carole Lévesque (Institut national de la recherche scientifique)
Titre : Recherche partenariale féministe : une « autre » épistémologie - Séance 3 - Les tensions entre science et militantisme
Résumé : Précédé d'une présentation par: Nathalie LAFRANCHISE professeure, département de communication sociale et publique, UQAM

Auteure : Isabelle Courcy (Université d'Ottawa)
Le-s co-auteure-s : Isabel Côté (Université du Québec en Outaouais); Nathalie Lafranchise (UQAM)
1 - Réconcilier théorie et pratique pour une connaissance enrichie : points de vue de chercheures du RéQEF
Avec: Lyne KURTZMAN, membre du RéQEF, UQAM et Berthe LACHARITÉ, coordonnatrice, Relais-femmes Au Québec, les chercheures et les groupes de femmes partagent un riche historique de recherche en collaboration. Dans ce contexte de recherche, plusieurs proposent une posture épistémologique visant à dépasser le simple rapport instrumental pour s’ancrer dans une éthique féministe partagée. La « co-construction des connaissances » peut ainsi être posée comme un moyen, mais aussi comme une fin de la recherche collaborative. Non sans lien, des tensions peuvent surgir entre les visées de la recherche « scientifique » et l’engagement militant des groupes de femmes ou des chercheures elles-mêmes. Mais que savons-nous précisément sur les pratiques de recherche collaborative et les stratégies mises en œuvre par les actrices mobilisées afin de prendre en compte les impératifs des cultures universitaires et communautaires ? Cette communication porte sur une recherche que nous menons sur la recherche partenariale auprès des membres du Réseau québécois en études féministes (RéQEF). Elle comporte deux volets et vise dans un premier temps à dresser un portrait des recherches en partenariat menées par les chercheures membres du RéQEF,, et, dans un deuxième temps à savoir comment la recherche en collaboration est vécue par les personnes ciblées. Des résultats préliminaires de la recherche seront discutés à la lumière des tensions entre « science et militantisme » rapportées par les répondantes et des stratégies qu’elles déploient afin de les contourner ou d’en minimiser les effets.
Auteure : Audrey Gonin (UQAM)
Le-s co-auteure-s : Sophie de Cordes (FQPN); Magaly Pirotte (FQPN)
2 - Défis et richesses d'une coopération de recherche sur l'intervention auprès de femmes vivant une grossesse imprévue au Québec
Le milieu communautaire/militant et le milieu académique, ainsi que leurs actrices, ont différents modes organisationnels, cultures et obligations qui ont un impact sur leurs agendas, leur positionnement ainsi que sur les personnes ou collectifs avec lesquels elles doivent composer. Ceci fait en sorte que le travail en partenariat peut s'avérer ardu, même lorsque les différentes parties partagent le même objectif quant à la finalité et à l'impact social de la recherche. Comment créer un espace de rencontre qui tienne compte des cultures et réalités respectives? Cette présentation vise un retour réflexif sur une recherche partenariale entre l'UQAM et la Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) et aborde les différents obstacles rencontrés face à différents aspects : orientation de la recherche, méthodologie, recrutement, collecte des données, vulgarisation, modalités de diffusion. Nous partagerons donc à l’occasion de cette présentation les difficultés qui ont été rencontrées par notre équipe et la façon dont nous les avons affrontées et dépassées pour aboutir à un résultat satisfaisant les exigences et besoins de chacune des parties concernées. Nous verrons aussi ce qu'une coopération de ce type peut apporter de constructif à leurs parties prenantes et au contenu de leur démarche.