Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Une société en transition : l’émergence des recherches et militances trans* et intersexes dans les espaces francophones contemporains - Séance 2 - Des communautés en marche: Le mouvement trans* au Québec
Résumé : -

Auteure : Mickael Chacha Enriquez (UQAM)
1 - Le mouvement trans au QC : analyse de la structure d’action collective
La militance trans est en plein essor au Québec depuis ces vingt dernières années. Cela se voit par la création ou l’essor d’associations trans, de projets trans au sein d’organismes de santé ou au sein d’organismes LGBTQ (lesbiens, gais, bis, trans, queers). Ces militants et militantes combattent le cissexisme, c’est-à-dire l’oppression réprimant les individus qui franchissent la frontière du genre et ainsi pousse la plupart des personnes à s’accommoder du genre assigné à leur naissance. Douze entrevues semi-structurées ont été réalisées en 2010 avec des militants et militantes trans québécois appartenant à trois générations. Trois axes d’analyse ont été privilégiés : 1. Les dynamiques de la militance trans; 2. Les sens que les militants et militantes donnent à leurs actions; 3. Les liens entre cette militance et d'autres militances. En utilisant la sociologie des mouvements sociaux, l’objectif de cette présentation sera double. Il s’agira d’abord de décomposer les différentes pratiques militantes présentes au sein du mouvement trans, et ensuite, d’analyser la structure d’action collective à la lumière des enjeux de la lutte contre le cissexisme.
Auteure : Mathieu-Joel Gervais (Université du Québec à Montréal)
2 - Le milieu communautaire comme espace d'empowerment des personnes trans
Malgré tout le chemin parcouru depuis une dizaine d’années, il existe encore beaucoup de préjugés envers les personnes trans. La transphobie peut se définir de façon analogue à l’homophobie, comme toutes manifestations d’hostilité envers les personnes trans et envers tous ceux qui, par leurs questionnements ou leurs comportements, sont soupçonnés de s’éloigner des attentes définies par la société quant à leur identité de genre (Chamberland et al. 2011). Cette présentation discute de l’importance du milieu communautaire comme espace favorisant la prise de pouvoir (empowerment) des personnes trans. L’implication communautaire permet aux personnes trans de s’identifier à une communauté qui les représente tout en leur offrant des moyens pour prendre leur place. L’implication communautaire, en plus de permettre aux personnes trans d’exercer divers rôles de leaders au sein de leur communauté, leur donne les outils d’être des acteurs du changement social. L’appui aux organismes communautaires repose donc sur une valeur fondamentale, soit à augmenter le sentiment d’appartenance à la communauté.
Auteure : Maxime Faddoul (UQAM)
3 - Marche pour les droits des personnes trans : Enjeux et défis
Cette communication aura pour but de présenter un zine sur les enjeux et défis reliés à la militance et l’organisation des deux marches pour les droits des personnes trans qui ont eu lieu à Montréal en août 2014 et 2015. L’enjeu principal de la première trans march était en lien avec le projet de loi 35. Le 6 décembre 2013 marqua l’adoption du projet de loi 35 à l’Assemblée nationale du Québec, visant notamment les retraits des prérequis chirurgicaux à l’obtention d’un changement de mention de sexe pour les personnes trans. Bien que cette décision n’incluait pas les jeunes mineur.e.s trans et les personnes trans n’ayant pas la citoyenneté canadienne, cela représentait une avancée pour nos communautés. Cette réjouissance au sein des communautés trans n’a pas duré puisque la règlementation tardait à arriver. Plusieurs mobilisations ont été organisées pour que cette règlementation paraisse enfin. Ces mobilisations incluaient notamment l’organisation de la première marche pour les droits des personnes trans, le 9 août 2014. Bien que cette mobilisation rassembla plusieurs centaines de personnes trans et nos allié.e.s, ce n’est qu’un peu plus d’un an après l’adoption du projet de loi 35, soit le 17 décembre 2014, que cette règlementation tant attendue par les communautés trans est sortie. Cette législation a été critiquée par plusieurs militant.e.s trans et nos allié.e.s. En m’appuyant sur un zine autoproduit, j’expliquerai tout d’abord mes motivations quant à ce choix de production de savoirs puis je présenterai ce zine ainsi que quelques visuels des marches.