Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Lutter contre les violences sexistes en milieu militant. Atelier de réflexion à partir d’expériences internationales, à l’intersection entre art, recherche et militantisme - Séance 5 - Justice alternative et féministe dans les milieux de la gauche radicale: une justice transformatrice
Résumé : (en non-mixité femmes/lesbiennes/trans)

Auteure : Laurence Ingenito (UQÀM membre de l'IREF)
Le-s co-auteure-s : Emilie E. Joly (UQAM)
1 - Justice alternative et féministe dans les milieux de la gauche radicale: une justice transformatrice. (en non-mixité femmes/lesbiennes/trans)
Cette séance propose une réflexion sur la justice en lien avec les dénonciations de violences sexuelles en milieu militant. Comment est-il possible de penser l’accès à une réelle justice pour les femmes qui dénoncent la violence sexuelle de leurs pairs? D’emblée, il apparaît crucial d’apporter certaines critiques au système légal étatique dans sa gestion des violences faites aux femmes. Nous présenterons également certaines critiques, d’un point de vue juridique et sociologique, des concepts de présomption d’innocence et d’anonymat. Ensuite, face à l’incompatibilité, pour plusieurs femmes de la gauche radicale, entre leurs besoins de justice et les contraintes répressives et punitives du système légal et carcéral nous questionnerons les options qui s’offrent à elles. Nous tenterons de définir les principes de la justice transformatrice tout en la détachant de son pendant institutionnel: la justice dite réparatrice. Les concepts de justice transformatrice et de responsabilisation de la communauté ont surtout été pensés comme des stratégies mises en place par des organisations militantes de femmes et de personnes racisées aux États-Unis. À partir de ces concepts, nous tâcherons d’analyser comment les principes de justice transformatrice ont été appliqués dans les milieux militants de gauche, surtout à Montréal. Au travers de ces expériences, que pouvons-nous apprendre ? Quelles sont les conditions favorables à l’élaboration et au fonctionnement d’un processus de justice transformatrice et quelles en sont les limites ? Nous tenterons de répondre à l’accusation simpliste voulant que la justice transformatrice n’est qu’une forme moderne de tribunal publique, voire de lynchage diffamatoire.