Détail ::::::
Animatrice : régine Alende Tshombokongo (CEJFI (Centre d'encadrement pour jeunes femmes immigrantes))
Titre : L’intégration de l’approche féministe intersectionnelle aux milieux de pratique : cas de CRIAW-ICREF
Résumé : Participantes : i) Ann Denis, professeure émérite en sociologie à l’Université d’Ottawa et membre du C.A. de CRIAW-ICREF (2009-2015); ii) Caroline Flocari – étudiante à la maîtrise en administration publique à l’Université d’Ottawa et bénévole à CRIAW-ICREF, contribuant au travail de secrétariat et de recherche. iii) Selma Kouidri, coordonnatrice à DAWN-RAFH Canada, Montréal et membre du C.A. de CRIAW-ICREF (2012-15). CRIAW-ICREF, qui se préoccupe de la diversité, dont des questions de discrimination et d’exclusion des groupes marginalisés, racisés ou ethnicisés, est discuté dans cette table ronde comme une étude de cas de l’intersectionnalité. Dès la mise sur pied de CRIAW-ICREF en 1976, il y a eu une sensibilité au sujet de l’intersectionnalité, notamment en ce qui concernait la structure de son conseil d’administration. Les aspects les plus saillants de cette intersectionnalité ont changé avec le temps, en partie en fonction des modifications dans la société et de ses sensibilités vis-à-vis de « la diversité ». À part sa propre structure, tant dans les thèmes de ses colloques que dans ses recherches et publications, CRIAW-ICREF a été une cheffe de file en matière de l’articulation de l’intersectionnalité et de sa mise en pratique. Après un bref survol de l’historique de CRIAW-ICREF, les participantes à la table ronde partageront leurs expériences vécues au sein de CRIAW-ICREF en matière d’intersectionnalité. Elles discuteront surtout de différentes initiatives de CRIAW-ICREF, récentes et en cours, en matière de : la diversité ethnique et raciale; la langue; l’âge; le handicap; l’orientation sexuelle; la localisation - géographique, et communautaire ou universitaire. Des défis vécus et les leçons apprises ainsi que les cas de succès quant à la mise en application de l’intersectionnalité seront ensuite abordés. La dernière étape de la table ronde sera un échange avec l’auditoire au sujet des expériences vécues de la mise en pratique de l’intersectionnalité dans des organisations militantes et de recherche.