Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Les appoches féministes en gérontologie sociale : de la recherche à la pratique - séance 4 - Pratiques d’engagement citoyen
Résumé : -

Auteure : Gisèle Bourret (Fédération des femmes du Québec (FFQ))
1 - Les femmes aînées : des citoyennes à part entière?
L’objectif de notre présentation est de partager l’expérience des actions que notre comité a développées depuis sa création en 2008 et d’échanger sur la place et visibilité accordées aux femmes aînées dans les organisations ou associations auxquelles nous participons. Nous aborderons d’abord ce qui a présidé à la formation du comité des femmes aînées en 2008 à la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et l’objectif poursuivi. Puis les principales actions réalisées : 1) production d’un outil de sensibilisation, intitulé Citoyennes à part entière pour toute la vie, qui aborde différents aspects de la situation des aînées (inégalités économiques, violences, accès aux services sociaux et de santé, intégration à la société, discriminations en fonction de leur orientation sexuelle, leur handicap, leur origine ethnique, leur statut, etc.). 2) Réalisation de plusieurs activités de formation auprès de nos membres et alliées dans différentes régions du Québec : quelques résultats de ces activités de sensibilisation-formation. 3) Élargissement de la sphère d’action du comité à des femmes provenant d’associations mixtes de personnes aînées portant sur l’engagement social des femmes aînées à travers leurs associations respectives : quatre rencontres avec des femmes de l’AREQ, l’AQDR, la FADOQ et un centre d’action bénévole en région et deux mini-forums (1 à Montréal et l’autre à Québec). Principaux résultats de ces mini-forums. Enfin, quelques questions à partager sur l’impact et la reconnaissance sociale de l’engagement des femmes aînées.
Auteure : Isabelle Marchand (Université de Montréal)
2 - L’expérience de la citoyenneté des femmes aînées à l’aune du vieillissement actif
Dans le cadre de cette communication, nous nous intéresserons à l’expérience de la citoyenneté au regard des activités du quotidien de femmes québécoises âgées entre 60 et 70 ans. À partir de résultats de recherche utilisant une méthode narrative (les récits de vie), nous présenterons différents pôles et figures d’activation dans l’avance en âge d’une part et, d’autre part, analyserons le sens et les finalités de ces logiques d’activation à partir desquelles les participantes vivent et construisent leur rapport au monde, autrement dit, leur rapport à la « citoyenneté vécue » (Lister, 2007). En conclusion, nous nous questionnerons sur l’adéquation/intégration ou, à l'inverse, sur les tensions/contradictions entre, d’une part, le vieillir actif, tel que construit dans le discours politico-normatif sur la scène québécoise, et les pratiques du quotidien de ces femmes issues de la « génération-pivot » (Attias-Donfut, 2000), génération marquée par plus d’individuation que les précédentes (Beck & Beck-Gernsheim, 2002).
Auteure : Louise Édith Hébert (Les Mémés Déchaînées)
3 - Les Mémés déchaînées : pour chanter et célébrer la vie
Voici le slogan des Mémés Déchaînées qui célèbreront leur quinzième anniversaire en avril 2016 : Les Mémés déchaînées pour la sauvegarde de la beauté du monde. Naturellement, le but de leurs rencontres est de participer à un projet de société. C’est-à-dire non seulement favoriser des échanges entre les générations, mais faire en sorte que ces échanges conduisent à des actions participatives pleines de gestes concrets et signifiants de part et d’autre. Que l’écoute et le discours soient remplis de respect et d’intérêt, sincères et soutenus empreints non pas de tolérance, mais de bienveillance. Que l’on se transmette mutuellement ce en quoi l’on croit, dans un esprit de réciprocité amicale, en créant un lien permettant de recevoir l’autre en le valorisant et en bénéficiant de son apport. Que l’heure de l’instantanéité continue, et comme le dit Vigneault, que l’on vive debout, libres et engagés : responsable et solidaires, pour chanter et célébrer la beauté du monde en toute lucidité pour combattre le cynisme avec l’espérance et la persévérance, en remplaçant des mots comme : consommation, rendement et performance, par créativité et compétence du cœur. Et cela afin que la flamme du goût de vivre s’allume et ne s’éteigne jamais. La discussion sera suivie de quelques chansons des Mémés Déchaînés.