Détail ::::::
Animatrice :  ()
Titre : Recherche partenariale féministe : une « autre » épistémologie - Séance 6
Résumé : suivi de Louise Lafortune, Université du Québec à Trois-Rivières, Québec : Discussion sur l’appropriation et l’intégration des résultats dans l’action

Auteure : Martin Gallié (UQAM)
Le-s co-auteure-s : Jeanne Ollivier-Gobeil (UQÀM); Evelyn CALUGAY (PINAY: Organisation des femmes philippines du Québec)
1 - Le processus de recherche comme outil de lutte et de mobilisation : regards critiques sur une recherche-action sur l’exploitation des travailleuses domestiques philippines à Montréal
À partir d’un cas concret, ce projet de communication souhaite questionner les apports et surtout les limites de la recherche-partenariale comme outil de lutte et de mobilisation. Pendant plus de trois ans, PINAY – un organisme de défense des droits des travailleuses domestiques philippines - a collaboré avec des professeur.es et le Service aux collectivités de l’UQÀM. À travers la documentation des conditions de vie et de travail des travailleuses domestiques résidentes chez l’employeur, ce projet de recherche/action visait non seulement à construire des solidarités entre les travailleuses mais également, et peut être surtout, entre les travailleuses et les organisations syndicales, communautaires et universitaires francophones. Il s’agissait notamment de faire connaitre les revendications et de favoriser l’intégration de celles-ci dans les plates-formes de revendications ou les objectifs de recherche de ces institutions. À partir de notre expérience conjointe, nous préciserons tout d’abord l’aide dont nous avons bénéficié (appui d’organismes militants, aide financière, dégrèvement pour les chercheurs…) pour mener cette recherche/en partenariat. Dans un deuxième temps, et surtout, nous insisterons sur un certain nombre d’obstacles rencontrés pendant cette recherche, tant par les militantes de PINAY que par les chercheurs, pour construire ces liens de solidarité avec les institutions en question. Il s’agira de revenir sur les obstacles liés à la recherche (accès aux travailleuses, disponibilité, crainte des représailles…) et surtout institutionnels (« comité éthique », temps, argent, traduction, diffusion…) pour tenter de réaliser les objectifs de la recherche : documenter pour mobiliser.