Détail ::::::
Animatrice : Sylvia Duverger (Paris 8)
Titre : Phénoménologie féministe francophone - Séance Beauvoir et Merleau-Ponty (suite et discussion)
Résumé : Simone de Beauvoir ne s’est pas elle-même présentée comme une phénoménologue féministe, mais Le deuxième sexe décrit et analyse l’expérience vécue des « dites femmes », assignées à la position d’autres du sujet paradigmatique . A cette fin, elle conjoint les méthodes de la phénoménologie et de l’analytique du racisme , les introduisant, par là même, dans la pensée féministe dont elle est, au XXe siècle, la figure majeure. Le deuxième sexe fait l’archéologie du mythe de l’éternel féminin, déconstruisant et historisant, avant Foucault, les discours masculins qui depuis les Grecs essentialisent et infériorisent les femmes. Parmi ces discours, Beauvoir inclut ceux que tient une psychanalyse misogyne et patriarcalisante, qui oublie ce qu’elle a pourtant contribué à faire reconnaître, à savoir qu’« aucun facteur n’intervient dans la vie psychique sans avoir revêtu un sens humain » . Ce versant réactionnaire – et encore majoritaire ? – de la psychanalyse plutôt que de s’interroger sur ce « fait d’ordre social » qu’est « la souveraineté du père » pose d’emblée qu’elle est un progrès.